LES JUGEMENTS. Quoi dire sur ce sujet ! Saviez-vous que juger, c’est se condamner soi-même ? Que même inconscient, nous devenons prisonniers de nos jugements et de nos critiques.

J’ai rencontré beaucoup de personnes qui jugent et qui critiquent et j’aimerais vous partager ce qui m’a plus accroché. L’impact de la destruction intérieure de ces jugements et de ces critiques. Les jugements et les critiques détruisent notre intérieur, notre estime, notre confiance et engourdit notre cœur. En jugeant, nous nous détruisons nous-même, nous détruisons les autres et même notre vie. Entrer où rester dans cette bulle de négativité, nous nous éloignons de notre cœur, nous nous éloignons de notre ressenti et nous nous éloignons de nous connecter avec notre empathie et notre compassion. Juger équivaut à un choix que nous prenons, un accord qui devient une façon de vivre, une façon de penser. Car juger, c’est fermer la porte à vivre dans la joie.  Et ce qu’il y a de plus important à savoir, c’est l’influence que cela produit dans nos vies, cette énergie négative que nous nourrissons chaque jour nous revient comme un boomerang. Plus ce négativisme est en force, plus vous donnez du pouvoir à ces jugements et plus votre vie va être un combat intérieur.

Pourquoi juge-t-on? On juge parce qu’on n’accepte pas la différence, on n’accepte pas d’aller vers d’autre possibilité, vers une autre façon de penser, vers une autre façon de faire et de vivre. On veut rester dans sa zone de confort, dans sa routine du non effort ! Juger est comme une porte verrouillée, un cœur fermé et un cœur rigide d’une carapace de douleur accumulée. Les gens qui jugent trouvent un coupable, un responsable pour ne pas se ressentir. Ils ont peur. Pourtant, le jugement rend difficile à aimer et s’aimer, et rend difficile à pardonner et à se pardonner. Il éloigne l’entourage par cette énergie négative. Mais on doit savoir que la personne qui juge attaque pour se protéger, il se bâti un mur de sécurité. Les personnes qui jugent veulent se sentir intouchable et se cache derrière leur propre peur, la peur d’être soi-même, la peur de passer de l’autre côté du miroir, de se reconnaître devant cette vérité qui les concerne. Le jugement augmente l’égo qui vient du sens « d’avoir raison ». Plus vous diminuez votre égo, plus le sens d’avoir raison va diminuer, plus votre peur va s’effacer et plus le jugement va s’anéantir.

Comment y arriver ?

  • En premier, soyez en accord de cette conscience. Ensuite, prenez  cet engagement de ne plus juger, accepter.
  • Par la suite, commencez un petit pas à la fois, soyez conscient de vos pensées, de vos paroles. Corrigez-vous avec douceur, sans violence et reprenez ! À court terme, votre vie va devenir meilleur. 
  • Écoutez votre intérieur quand vous jugez et regardez ce qui se passe. Comment sentez-vous ? Comment votre corps réagit à ces jugements ? 

L’importance de renoncer aux jugements.

  • Augmente le ressenti, l’intuition, l’ouverture du cœur, l’empathie et la compassion.
  • Libère l’intérieur, on se sent plus libre, plus léger.
  • L’amour grandit intérieurement.
  • On se dirige vers l’acceptation de soi et les autres.
  • Le stress diminue, le corps s’adoucit.

En résumé, le jugement nuit à notre bien-être tout entier.

NAMASTE ! xxx

Johanne Des Ormeaux

www.universzen.com

yoga-saint-louis-de-gonzague3