Savoir laisser aller pour devenir libre

Savoir laisser aller pour devenir libre. Quelle est sa définition ? La plus belle explication que je peux partager avec vous est de prendre conscience de votre égo car tout se bâti autour de lui.

Je vais vous parler souvent de l’égo, c’est voulu. Sentir la liberté de « Savoir laisser aller pour devenir libre », à long terme, on apprend à laisser tomber son égo et laisser la place à notre ressentie, à cette vérité intérieure pour grandir la compassion, l’ouverture du cœur. Cette vérité est de ressentir  sa souffrance,  la libérer, faire corps avec elle, l’accepter, la laisser partir et c’est par la méditation qu’on vivra cette libération.  La vivre avec douceur et non par la violence. Diminuer l’égo nous éveille à notre compassion, à notre cœur, rend notre cœur libre, notre corps libre, notre intérieur plus clair qui dégage ce quelque chose que personne a de mot.

L’égo refuse, prend une grande place dans notre intérieur, il veut gagner et ne pas perdre, veut prendre toute la place de votre être, veut gagner et avoir raison, l’égo veut se mettre dans le refus car perdre pour lui c’est fatal dans sa croyance, il a peur. Par la peur, il renforce la tension, la rigidité et le corps se rempli de stress et de souffrance. La souffrance;  on doit la ressentir, la nommer pour s’en libérer, une question de sagesse et de pureté. Si il est en dénie, car toute personne ont des souffrances, vous augmenter un blindage dans le corps, des maladies et un arrêt de votre évolution. «Savoir laisser aller pour devenir libre» demeure une leçon de vie, cela nous enseigne quelque chose de plus grand, de plus sage et c’est par les pertes qu’on apprend et c’est par la méditation qu’on accroître la libération.

Je pose souvent cette question : «Est-ce que vous voulez avoir raison ou vous voulez être libre ? »  Prenez le temps d’y réfléchir et vous verrez que nous avons toujours ce combat entre le mental (l’égo) et le cœur  et c’est par cette question, par cette prise de conscience que vous pouvez vous connecter avec votre cœur librement. Je me suis aperçue que les conséquences du refus et d’avoir raison qui est l’égo, cette perte d’énergie m’ont livré une existence de lutte, de combat, de comparaison et ouvrait la porte à l’anxiété et à une fatigue extrême.  Le corps veut vivre libre à nos intentions et à nos désirs, il veut nous glisser un message dans notre cœur.  L’égo lui, refuse pour se protéger de vivre la souffrance qui se cache derrière elle.  L’égo veut être quelque chose, il veut être distinct, individuel, unique, séparé de tout, et l’intellect a participé parallèlement à  grandir l’égo qui  s’est nourrit de ces convictions, ces certitudes juste pour avoir raison. Examiner votre corps  quand il veut avoir raison, regardez-le se transformer, se raidir, votre visage se durcir, votre cœur qui se met à  battre plus rapidement juste pour avoir raison, qui est l’égo.

Par toutes ces souffrances et ces douleurs cela anticipent des maladies physiques par la contradiction de ne pas vouloir le voir, ni le ressentir.  «La vie ne veut pas nous détruire mais la vie veut nous éduquer ». Et lorsqu’on participe à cette éducation de ce que la vie veut nous éduquer et que l’on cesse de s’opposer, on entre dans le courant de la liberté pour recevoir ces leçons de vie et «la méditation» aide à libérer et accepter ces évènements. Venez vivre une méditation guidée à tous les mois en toute intimité. 

Johanne Des Ormeaux