La méditation, qu’en est-il réellement ?

La méditation est d’apprendre à «écouter», à  se recentrer, d’entrer en contact avec sa mélodie intérieure, entrer en relation avec la vie. C’est d’arrêter d’être en mouvement perpétuel. Méditer est d’adopter une attitude d’écoute dans un état de calme.

Penser au nombre de choses que vous faites pour arriver à retrouver la paix intérieure. Pensez à ce que vous voulez combler par l’extérieur. Gardez espoir de croire que c’est par l’extérieur que vous allez trouver ce bonheur tant recherché. C’est dans le tourbillon qu’on se perd. Dès que j’aurai mon jardin ; je serai calme et en paix. Dès que j’aurai ma maison de rêve ; je serai en paix et heureuse. Dès que j’aurai mon chalet ; je pourrai enfin relaxer. On garde espoir que l’agitation intérieure va partir au moment que vous obtiendrez ces choses accomplies. Bien au contraire, c’est dans l’agitation, dans le désir que vous vous noyiez et c’est dans l’action en allant plus vite que vous vous perdez.  Combien de fois j’entends dirent; j’ai hâte à ma retraite. Pourtant, une fois arrivée, la panique commence à faire surface. Alors, je vous suggère de commencer maintenant !

Apprenez à entrer en relation avec la vie à partir de ce que vous êtes.

Plus vous agitez de l’extérieur, plus vous éloignez de votre être intérieur et plus vous êtes malheureux. Ce n’est pas dans le mouvement qu’on retrouve la paix intérieure mais bien dans le silence absolu. Prenez conscience; écoutez, ressentez, laisser ressortir, laissez partir et retrouver votre musique intérieure qui est la vôtre.

La méditation ouvre le pouvoir de l’intuition et de la réceptivité.

L’objectif de la méditation est d’être activement calme et être actif calmement. Cherchez la paix dans l’action.  Écouter le calme dans le bouillonnement de la vie, ce silence qui existe en vous. Ressentez ce sentiment même en présence de tout ce qui se vit extérieurement, remonter cette harmonie qui vit en chacun de vous et c’est par la méditation qu’on la fait revivre.

Méditer ? Combien de temps ? Aller vers le premier pas sans attente.  Méditer avec plaisir, avec joie pour que ce soit un souvenir de plaisir et d’un moment agréable. L’important c’est de ne pas lutter contre votre corps, contre vous-même. La médiation doit être une joie gravée dans votre subconscient. Si cela semble difficile. Levez-vous !  Méditez moins longtemps. Écoutez votre corps, ne combattez pas et recommencer. Ne critiquer pas votre état, ne vous jugez pas, plutôt, félicitez vous d’avoir fait le premier pas. En vous félicitant, cet état vous inspira à continuer et à augmenter.

Se préparer à la méditation ;  essayer de méditer le corps léger, l’estomac léger ou même vide. On ne veut pas que votre concentration soit dirigée à la digestion. Les meilleures heures ou moments sont  le matin au réveil, le soir avant de vous endormir ou tout simplement dans la journée à la même heure.  La méditation est plus bénéfique en se positionnant dans la direction en face de l’Est qui est l’éveil spirituel ou en face du Nord qui est la libération.

L’Endroit ; Créer un endroit pour vous. En créant cet endroit, le calme intérieur va se ressentir. Une énergie  de plénitude va ressortir que vous aurez le désir de toujours y revenir.

La Position ;

1ère position ;  la position assise, celle du lotus ou sur une chaise ou même sur un tapis de yoga avec un bloc est recommandée. Cette position assise demande une colonne bien droite, les épaules roulées vers l’arrière et  relâchées, le menton un peu penché vers la poitrine qui s’en ligne avec la colonne amènera une connexion d’énergie qui te soulèvera vers le haut, une surconscience et une plénitude extraordinaire. Vous ressentirez cette belle énergie partout dans votre corps.

2ème position ; la position coucher si vous pouvez vous abstenir de vous endormir (je ne veux pas que votre corps se concentre à combattre le sommeil). Cette position demande les jambes bien éloignées l’une de l’autre, les paumes des mains vers le haut, le menton un peu penché vers la poitrine. Si désiré, un bloc derrière la tête, une couverture roulée en dessous des genoux et une belle couverture car le corps se refroidit. Vous allez ressentir au début des picotements dans la paume de la main, c’est un signe que l’énergie circule et que cette harmonie se manifeste.

La Détente du corps ;  au début on doit préparer son corps à cette détente et c’est par la respiration profonde que l’on y parvient. Commencez par l’inspiration en gonflant le ventre jusqu’à 4 secondes, retenez votre souffle 4 secondes et expirer 8 secondes en dégonflant le ventre. Répétez votre respiration une après l’autre 8 fois de suite.

Cette respiration calmera l’esprit par la concentration.

Vous êtes maître de votre corps, si cela vous semble trop difficile au début, diminuer l’intensité de la respiration, l’important, c’est de se détendre.

La méditation ;

Concentrez-vous sur la respiration et quand vous êtes prêt;  imaginez votre 3e œil situé entre vos sourcils, restez là et quand vous serez confortable, imaginez que votre 3e œil  s’ouvre davantage. Prenez le temps, respirez, apprenez juste à l’ouvrir. Si votre mental vous amène à d’autre pensée, prenez en conscience et revenez. Ne vous punissez pas, reprenez avec douceur ! À long terme, vous allez voir de belles couleurs, c’est magnifique.

Le mental travaille 24 heures sur 24. La méditation aide à mettre de l’espace entre vos pensées, à calmer l’intérieur de ces pensées continuelles, à se recentrer et à offrir un voyage de bien-être.

Bonne méditation.

Johanne Des Ormeaux